quel chargeur usb choisir ?

avril 8, 2019 0 Par Admin

Appareils photo, téléphones mobiles, tablettes tactiles digitaux, GPS autonomes… beaucoup des outils électroniques intègrent dorénavant un connecteur micro-USB ( ou mini-USB ). Pour charger la batterie, on connecte un câble USB, lui-même relié à un adaptateur secteur. Un seul et unique chargeur pourrait donc suffire pour charger la batterie de tous ces outils. Vitesse de charge, risques d’endommagement éventuels… .

 

Comment est constitué la charge pour nos appareils mobiles ?

 

Un chargeur est constitué d’un câble et d’un adaptateur secteur. Tous les câbles USB 2. 0 proposent la même intensité de courant, 500 mA ( les câbles USB 3. 0, de plus en plus préoccupants, peuvent transmettre 900 mA ). La différence entre deux chargeurs vient de l’adaptateur secteur, pour être plus précis de sa puissance de charge, exprimée en w ( W ). Cette puissance est le produit de la tension ( V ) par l’intensité ( A ). Les adaptateurs des petits outils électroniques recensent un voltage de 5 ou 5, vingt cinq W. Ce qui les distingue les uns des autres est donc leur intensité, qui fait varier la vitesse de charge.

Chez la marque coréenne, par exemple, le chargeur du smartphone Galaxy S4 ( 5 V et 2 A, donc 10 W ) est deux fois plus puissant que celui de l’Ativ S ( 5 V et 1 A, donc 5 W ). Charger totalement une batterie de même capacité ( 2 600 mAh, par exemple ) sera donc, en théorie, deux fois plus rapide avec le chargeur du Galaxy S4 ( en pratique, quand la fin de la charge approche, l’intensité baisse : il n’y a donc plus de différence entre un chargeur 5 W et un 10 W ).

 

Est-il dangereux de charger son téléphone avec le chargeur d’un autre ?

 

Non, il n’y a pas de risque d’endommager la batterie. Les chargeurs livrés avec nos outils sont « judicieux » : ils sont qualifié de détecter une probable incompatibilité de tension et accordent alors le kw qu’ils proposent. Voilà pour la théorie. En pratique, les fabricants se protègent et suivent de n’utiliser que le chargeur proposé avec l’équipement. Au moindre soucis, se mettre d’accord sur le fait qu’on a employé un autre chargeur pourra faire annuler la garantie. Nous déconseillons par ailleurs l’usage de chargeurs bas de gamme d’origine douteuse.

 

Pourquoi mon nouvel iPad ne se charge pas quand il est connecté sur mon ordi ?

 

Les livraison USB 1. 1 et USB 2. 0 d’un ordinateur proposent une intensité de 500 mA ( jusqu’à 900 mA pour les livraison USB 3. 0 ). C’est peu, ce qui explique que la charge soit longue quand on connecte un appareil par ce biais. C’est même trop peu pour charger certains outils gourmands, comme une grande tablette tactile, par exemple. Dans le cas particulier d’un iPad, notez que la charge est possible si la tablette est en veille.

 

Est-ce que c’est risqué de lasser mon appareil branché toute la nuit ?

 

Des risques, non, mais une consommation inefficace, oui. D’abord parce qu’un chargeur achète toujours un petit peu d’électricité lorsqu’il est branché au secteur. Ensuite, certes, les chargeurs judicieux stoppent la charge une fois la batterie pleine. Mais si l’équipement reste branché, le chargeur rechargera cycliquement la batterie qui se sera simplement déchargée, d’où des microcycles de charge inutiles. Au moment où la charge est terminée, mieux vaut donc débrancher l’adaptateur de la prise électrique.

 

Est-ce qu’il faut attendre que la batterie soit complètement déchargée pour la charger ?

 

Certains fabricants suivent de charger totalement la batterie de son appareil neuf avant de l’utiliser, et dans certains cas même, ensuite, d’attendre que la batterie soit totalement déchargée avant de la charger. Il s’agit de mises en garde héritées des batteries sujettes à un phénomène nommé « effet mémoire », qui rétréci les compétences lorsque la batterie n’est pas totalement pleine avant d’être sollicitée, et ensuite rechargée. Les technologies Ni-Cd et Ni-MH sont les plus concernées. Les batteries composé de de lithium ( Li-ion ), les plus fréquentes dans les téléphones mobiles, les tablettes tactiles digitaux ou les outils photo, ne le sont pas, ou alors très faiblement. Recharger la batterie sans attendre la décharge intégrale n’est donc pas très grave. Il serait même recommandé de préférer aux cycles de charge complets plusieurs recharges de courte durée.

 

La batterie serait-elle sensible au froid ou à l’humidité ?

 

Une batterie est sensible au froid : la durée de votre appareil diminuera à mesure que descend le curseur du thermomètre. Mais elle retrouvera son niveau de performance une fois la chaleur remontée. Tous les standards ne sont pas sensibles aux mêmes conditions atmosphériques, mais à partir de 0°C, mieux vaut maintenir son appareil dans une poche au chaud pour préserver son autonomie. L’humidité et la chaleur peuvent, elles, abîmer définitivement la batterie. Au-delà de 45°C, la batterie, sous pression, devient dangereuse. D’où l’importance de ne pas laisser son appareil en exterieur ou dans un lieu trop humide.

 

En espérant avoir répondu à la question quel chargeur usb choisir ?